Célébration des obsèques de frère Daniel Charnay

Dans la nuit du 30 Juillet 2018,

Notre Frère Daniel CHARNAY est décédé
à l’Hôpital de Chambéry (73000)
âgé de 85 ans.

La messe des obsèques sera célébrée mercredi 1er août à 15h00
en l’église du Sacré-Cœur, Faubourg Montmélian à Chambéry.
L’inhumation se fera au caveau des Capucins
au cimetière de la ville.


Notre Frère Daniel Charnay est né le 24 avril 1933 à Saint-Denis-lès-Bourg dans l’AIn. Il était membre d’une famille de sept enfants, et avait deux frères et quatre sœurs. Le 14 août 1951, il entrait au noviciat au couvent des capucins de Meylan (Isère) et y prenait le nom de frère Luc. Le 15 août 1952 il émettait ses vœux simples. Et sur place à Meylan, jusqu’en avril 1955, il accomplissait ses 2 ans de philosophie. Son service militaire, en Tunisie et Algérie le retient jusqu’en juillet 1957. Dès septembre 1957, il rejoint le Couvent de Tours où il accomplira une première année de théologie suivie de trois autres à Meylan jusqu’en juin 1961. Durant ce temps, il a prononcé ses vœux solennels le 19 avril 1959 et a été ordonné prêtre le 29 juin 1960 à Belley (Ain).
Il débute ses activités pastorales en septembre 1961 en qualité de vicaire à Saint-Laurent à Grenoble et accomplit une année de stage en pastorale à Saint-Etienne qui était encore dans le diocèse de Lyon, jusqu’en juin 1963. Durant trois ans, il participe aux missions régionales (CPMI) et a été aumônier adjoint au collège à Saint-Égrève (Isère) en 66-67. Depuis la Fraternité de Corenc (Bouquéron), il participe à la pastorale du diocèse de Grenoble, auxiliaire au secteur de l’Oisans (67-73), puis au secteur du Touret. En août 1974, il devient responsable de paroisse à Aoste (Isère) jusqu’en août 1988, moment où il est nommé à Bourg-en-Bresse et reçoit la charge pastorale des paroisses de Polliat et Confrançon..
En 1993, il devient aumônier adjoint au Centre hospitalier de Belley (Ain) et aumônier de la maison de retraite. Il faisait régulièrement des séjours chez les frères de Bourg en Bresse et en septembre 2008 il est arrivé à la Fraternité de Chambéry. Assez vite, sa santé s’est dégradée et il a lutté contre une leucémie qui le minait malgré les multiples soins.
Le frère Daniel parlait assez peu de ce qu’il vivait, mais gardait volontiers mémoire de la vie des frères et de la province. Il en fut de même dans les divers contacts de son ministère. Que le Seigneur lui donne la joie des retrouvailles avec tous ceux qu’il a aimés et servis durant ses années d’activités pastorales. Le Seigneur connait le cœur de chacun et tout ce qui a été semé et a poussé dans le champ d’une vie. ( Mt 13, 31-32)