obsèques du frère Émile Masset

Dans la nuit du 27 février 2018,
Notre frère Émile Masset
nous a quittés pour la Maison du Père
âgé de 92 ans,
à l’Ehpad de Chavanod, 74650.

La messe des obsèques sera célébrée samedi 3 mars à 10h00
en l’église Saint-Martin de Seynod (74600), 75 avenue de Neigeos
L’inhumation se fera au caveau des capucins à Annecy
au cimetière (45 bis av. de Loverchy).


Notre frère Edmond Masset est né le 15 janvier 1926 à Saint-Jorioz, une commune jouxtant le lac d’Annecy. Ses parents étaient agriculteurs et il avait deux sœurs dont une est décédée il y a deux ans. Il est entré au noviciat des capucins à Annecy le 5 janvier 1950, y prenant le nom de frère Émile et il y a prononcé ses premiers vœux le 6 janvier 1951. Il a rejoint le couvent de Meylan et le 14 février 1954, il y émettait sa profession perpétuelle. Il a été nommé aussitôt à Chambéry au moment où s’ouvrait la paroisse. Et successivement, il a vécu à Châtillon 1960, à Bourg en Bresse 1963, à Annecy 1981, à Corenc (près Grenoble) 1990, à Annecy 1996. En novembre 2012, au moment de la fermeture d’Annecy, on lui avait proposé de rejoindre le cadre conventuel de la fraternité de Crest mais au bout d’un an, il a souhaité rejoindre les frères présents à l’Ehpad de Chavanod pour retrouver aussi les liens familiaux et amicaux.
Voilà un frère, comme bien d’autres, qui, tout au long de sa vie religieuse, a été au service de ses frères dans les communautés où il a été nommé. Doué de multiples dons et sans se mettre en avant, de nature plutôt timide mais tenace et persévérant dans ses engagements, il a accompli des tâches variées au service de ses frères : cuisinier, portier, jardinier, plantant et prenant soin des arbres du verger, mais aussi de la lingerie, des fleurs de la chapelle, de l’accueil des hôtes, sans compter encore le soin des frères âgés et malades. Tout cela sans bruit ni élever la voix. Il s’exprimait souvent par des proverbes à la manière des gens de la terre, à tel point qu’un jour un confrère lui avait promis que s’il devait faire l’homélie de ses obsèques, il la ferait avec des proverbes. Tout ceci vécu dans une vie et un esprit de prière, aimant se rendre à bien des célébrations en diverses circonstances et lieux de pèlerinage. Il affectionnait aussi de rendre visite à des malades en des maisons de retraite et pour les accompagner aux célébrations les jours d’eucharistie.
Après quelques jours d’hospitalisation, il est revenu à l’Ehpad, bien fatigué mais ne semblant pas proche de son départ. Il nous quitte peu de jours après le frère Roch auquel il était lié et qu’il a visité à Châtillon durant de nombreuses années grâce à la bonté d’un ami
Merci à tous ceux qui ont su accompagner aussi très fidèlement notre Frère Émile depuis des années et dans ses jours de retraite et de maladie. « Bon et fidèle serviteur entre dans la joie de ton maître » peut lui dire le Seigneur.