Errances... en quête de reconnaissance


JPEG - 5.8 ko
Aloyse Kriegel

Dans un petit livret (téléchargeable ci-dessous) qui s’intitule "Errances... en quête de reconnaissance", publié fin 2009, Aloyse Kriegel parle de son travail dans le Centre d’Accueil, de Soins et d’Orientation de l’ONG Médecins du Monde à Strasbourg.

Un chemin de vie (extrait)

Face à l’ampleur des problèmes posés, nos actions limitées peuvent paraître dérisoires.

Mais ce qui me paraît admirable, c’est de voir au quotidien, des hommes et femmes, dans l’anonymat et la discrétion, donner sens à leur vie, prêts même à braver la loi.

Les dernières dispositions permettent d’engager des poursuites contre toute personne qui accueille ou prête assistance à une personne étrangère sans papiers.

Tous les grands courants religieux et spirituels, tous les humanistes, croyants ou non, invitent à l’ouverture des cœurs. Mais les bonnes intentions doivent se traduire en actes.


Dans notre partie du monde, assoiffée de consommation, de recherche de pouvoir, et d’accumulation de biens, dans nos sociétés du bruit, de la vitesse, de l’efficacité immédiate, des hommes et des femmes tracent leur route "intérieure" dans la rencontre des autres, inventent des chemins sans garantie de résultat, tentent de mettre en actes leurs paroles et leurs convictions. La population des exclus est peu prise en charge par les organisations traditionnelles, politiques ou syndicales.


Le fossé entre pays riches et pays pauvres se creuse, nous pouvons prévoir que des milliers d’hommes et de femmes, pour fuir la misère, pour survivre, continueront à franchir les frontières.


Les murs à abattre sont ceux de l’indifférence, de l’égoïsme, du mépris et du rejet.


L’engagement humanitaire témoigne du refus du fatalisme et de la résignation.


Nous voulons témoigner d’une foi en la capacité des hommes à trouver les chemins vers plus de solidarité et de fraternité.