Témoignage et dialogue


Lorsque nous nous rendons auprès de ceux qui ne partagent pas notre foi, nous sommes appelés d’abord à être témoins du Christ par notre vie et ensuite à entrer en dialogue avec les autres, suivant la recommandation de saint François (cf. 1Reg 16, 6-10), à ne pas faire de prosélytisme et à ne pas mépriser ni mal interpréter les croyances d’autrui. En conséquence, nous désirons :

  • vivre au milieu des pauvres sans distinction de religion ;
  • dialoguer avec les cultures, les religions et les diverses confessions ;
  • acculturer l’Évangile.

tiré du document final du septième Conseil Plénier de l’Ordre des Capucins, Rome mars 2004